Archives de catégorie : Growing Stars

Pour tous les groupes pas encore très connus qui méritent leur place parmi les stars

Retour Fallenfest suite – La cigale a chauffée pour les jeunes pousses !!

la cigale

La cigale pour les finaes du fallenfest

GEEK de MUSIQUE est de retour d’une après-midi et d’une soirée enthousiasmantes le 25 juin dernier à LA CIGALE pour la finale du fameux FALLENFEST où ARTAKIS et BLUESMAN se sont vu décerner l’honneur de contribuer aux destinées d’une quinzaine de groupes en intégrant le jury.

Une compétition riche qui a conduit au couronnement d’un des plus jeunes groupes y participant : RELIEVE MY MIND (dont vous trouverez ci-après le lien myspace), un groupe qui allie une remarquable synergie prometteuse et des compos diablement bien ficelées pour séduire le plus grand nombre !

Bravo donc aux heureux gagnants qui se sont vus gratifier d’une guitare et d’une basse et dont l’avenir musical s’augure des plus radieux.

Que vous dire de cette rencontre ? Commençons par planter le décor : ce soir-là, le public était, à n’en pas douter, bouillant.

Après quelques émotions punks embryonnaires, la prestation scénique exhibée et hilarante du chanteur désinhibé de TRICK’S a en effet su souffler comme il le fallait sur les braises encore ardentes de cette foule rajeunie à l’enthousiasme énergique.

Servi indubitablement par l’efficacité des coups d’archet de sa violoniste, c’est le charme lancinant du groupe AWAKE qui nous a paru, un peu plus tard, faire vraiment grimper le thermomètre qualitatif et musical.

Mais l’originalité, celle qui interpelle, qui étourdit et puis fascine, nous a semblé être davantage l’apanage d’un autre groupe dont le talent et le groove ont littéralement bluffé le jury… j’ai nommé LANDOR ROAD !

Si l’on devait à présent évoquer le professionnalisme, la rigueur et le perfectionnisme de ceux qui ont aussi su illuminer cette longue soirée, le premier groupe qu’il faudrait saluer serait incontestablement TRANSISTOR, jeunes rockstars pudiques, dont la prestation était, il faut bien le souligner, d’une précision époustouflante.

Epoustouflante, ce qualificatif vaut également pour l’aisance scénique d’un autre groupe, A QUARTER TO PINEAPPLE, à qui, en irradiant la salle, l’on doit certains des plus beaux moments de cette rencontre. C’est donc finalement, presque douloureusement, que ce groupe s’est inscrit en deuxième position du classement final.

La prétention de cette petite chronique n’étant aucunement d’être exhaustive, nous finirons rêveusement par une mention spéciale pour un dernier groupe qui nous a bouleversé par l’étendue de son talent et que nous espérons réentendre très vite… THE PACEMAKERS !

Merci à l’équipe du Fallenfest pour cette saison qui s’est terminée en beautée !
Merci à tous pour ces très bons moments et… on espère revoir les groupes à leurs concerts respectifs !

Retour Fallenfest – De l’espoir pour la musique française !

fallenfest

Petit plaçage de logo en attendant que nous traitions le 1000er de photos que nous avons prises ce soir là !

Entre samedi et dimanche, les cages à miel de Geek De Musique en ont vues de toutes les couleurs ! Certains sont à mourir d’ennuis, d’autres à se jeter du balcon dédié au jury mais aussi certains groupes nous ont donné envie de jumper, de chanter, de pleurer, d’applaudir, de siffler … Bravo à ceux là !

Voici donc les lauréats des 6 premiers de chaque soir :

Résultat du samedi 18 juin

1. 8 Uneven (GdM*)
2. Adonis
3. Parisatellite
4. Nine Squeal
5. The Skunky Cham’s band (GdM*)
6. Skunirock

Le Samedi, il y avait aussi un trio de petits jeune de 21 ans, NC dont Geek de Musique a hâte de vous présenter dès qu’ils auront enregistré quelque chose !!

Résultats du dimanche 19 juin

1. Swansong (GdM*)
2. Leader Sheep (GdM*)
3. U-Man Vibes (GdM*)
4. The barney’s (GdM*)
5. Profane
6. Alison Ashmore

Si certains étaient présents ce week end là, nous serions ravis d’avoir vos points de vus ! 🙂
Nous avons, pour notre part, passé de très bons moments !

ps : Vous pourrez bientôt trouver sur la page FaceB de geek de Musique les liens des photos des finales du festival !
(GdM*) = Coups de coeur de Geek de Musique

Meg and Dia (Frampton) – le télé crochet a du bon… COUP DE COEUR – The Voice

Meg and Dia

Du bonheur pour les oreilles et les yeux

Par curiosité, il y a quelques temps, j’ai commencé à regarder l’émission américaine The Voice sur internet. Jugez-moi autant que vous voulez mais la qualité des performances et des artistes vaut que l’on s’attarde sur cette émission ! Déjà les « coaches » sont de vrais artistes reconnus : Christina Aguilera (chacun ses goûts), Adam Levine de Maroon 5, Cee loo green (single Forget you) et Blake Sheldon (Country singer).
L’intelligence de cette émission a été de sélectionner des artistes pas des wannabe chanteurs. Ce sont, sauf quelques exceptions, des artistes ayant déjà fait pas mal de concerts, enregistrements mais qui n’ont pas encore percé.

Cela nous amène à un de mes coup de coeur… Dia Frampton. Avec un ton léger et retenu, elle enchante toute personne à proximité de sa voix ! Ses productions vous rappellera sans doute celles du groupe de Tegan and Sara. Tout d’abord par leur formation similaire (Deux soeurs qui chantent et 3 autres musiciens) et également par leur style pop/folk parfois rock. Personnellement, Dia seule me fait aussi beaucoup penser à Laleh.

Enjoy !

Finales du FallenFest !! Concerts à la Cigale…

fallenfest

Ayant plusieurs fois assisté à des concerts à l’occasion du tremplin Fallenfest… Je n’ai jamais été déçue. Pour les Finales, Geek De Musique a l’honneur d’y assister et nous vous convions donc à faire de même car … 8 concerts pour 16,80€ à la Cigale faut être fou pour ne pas y aller !

Où ça se passe ?
A la Cigale !

Comment se procurer des billets ?
billets par la Fnac 😉

Quelle est la programmation ?

Le samedi 18 juin 2011 – La Cigale – Finale Rock/Pop/Metal:
8uneven (rock-metal) • Adonis (rock) • Blue 16 (rock) • Deadline (hard rock) • Lhurgoyf (metal) • NC (pop/folk) • Nine Squeal (pop rock) • Parisatellite (rock/emo) • Shout (pop/rock/metal) • Skunirock (rock) • Somerset (pop rock) • Tails You Die (american rock ‘n roll) • The Skunky Cham’s Band (rock/garage/punk) • Tsukiyo (rock/punk/pop)

Le dimanche 19 juin 2011 – La Cigale – Finale Rock/Pop/Reggae:
Curvin Axes (pop-rock) • Dive Bar (rock) • Faded Old (rock/funk) • Kanawa (world) • Leader Sheep (rock alternatif) • Peace Society (reggae/world music) • Pink Tatami (rock) • Profane (pop rock) • Swansong (folk/pop) • The Alison Ashmore (rock psychédélique) • The Barney’s (folk rock) • U-Man Vibes (ska punk reggae toast) • Victoria (rock) • Weeping Plume (pop rock)

Le samedi 25 juin 2011 – La Cigale – Finale Jeunes Pousses Rock:
A Quarter To Pineapple (pop/rock) • Awake (rock) • Black Paradise (hard rock) • Crushed Case (pop/rock) • Landor Road (rock) • Rage Overcome (pop rock) • Relieve My Mind (rock) • Robibend (pop rock, folk) • Sweet Nightmare (punk rock) • The Bastards (garage/rock) • The Pacemakers (rock/dream pop) • Transistor (rock) • Trik’s (rock) • Worthless (métalcore)

Enjoy !

Nicolas Jules, le poète amoureux

Nicolas Jules est un chanteur qui, chose de plus en plus rare aujourd’hui, chante en français. Il a sorti récemment son troisième album Shaker dans la lignée des deux précédents. Ses chansons sont empreintes d’une poésie feutrée et d’un humour décalé qui sont sa marque de fabrication.

J’ai eu la chance de faire moi-même la photo que vous voyez dans un petit bar/restaurant parisien appelé le Limonaire qui a l’habitude d’abriter des concerts où l’on entre librement. Je suis arrivé, après m’être un petit peu perdu sur le trajet, au milieu de la première partie. On ressent tout de suite en entrant l’ambiance chaleureuse et conviviale du lieu, qui avait alors pour fond sonore les cris de
mouettes que David Solinas, accompagné de Loic Manileri son guitariste, faisait pousser au public. Puis Nicolas Jules est arrivé, seul sur la scène minuscule et nous a emporté pour le reste de la soirée.
Nicolas Jules est un artiste qui sait faire vivre ses concert et créé une intimité avec son public grâce à de petites notes d’humour, et autres, entre chaque morceau. Le concert s’achève sur Shake It Montréal dont l’ultime note ne pouvait être que la dernière du concert puisqu’il l’a faite descendre dans les graves en désaccordant sa guitare. Un dernier petit mot et il quitte la scène pour revenir des « coulisses » quelques minutes plus tard fumer une cigarette devant le Limonaire. J’ai eu le droit à une courte conversation et un petit dessin sur une pochette d’album puis comme chaque chose a une fin il a bien fallu prendre le chemin du retour.

Ce fut une soirée très agréable comme j’en revivrais volontiers. S’il est en concert près de chez vous n’hésitez pas une minute, vous passerez forcément un bon moment.

Serafina Steer a bien raison, Change is Good!

Je m’en vais aujourd’hui vous suggérer de prendre le temps d’écouter la musique d’une jeune harpiste adepte de ce qu’on appelle la weird ou psyché folk. Il ne s’agit pas de l’Américaine Joanna Newsom, mais d’une Anglaise, née la même année que Joanna (1982), et au nom tout aussi original, j’ai nommé Serafina Steer.

Comme beaucoup, j’ai été initiée à la musique de Serafina via le titre Tiger de son album Cheap Demo Bad Science. Ne me demandez pas pourquoi, mais, à la première écoute de cette chanson, j’imaginais une Serafina à la chevelure longue, noire et bouclée, portant une robe victorienne blanche, en train de courir dans la forêt pour échapper à des loups-garous. Encore aujourd’hui, c’est parfois l’image qui me revient quand je l’écoute, même si je sais maintenant que son allure est tout autre. C’est que son écriture pousse à l’imagination délirante, à la rêverie transcendante.

La voir sur scène peut être en ce sens une expérience extra-ordinaire, j’ai donc très hâte d’être au 27 mars, Serafina jouera probablement son nouvel album, Change Is Good, Change Is Good, dans le cadre de la nouvelle édition du Festival Les Femmes s’en Mêlent!.

Sarah Jaffe me fait aimer le Texas

Photo par Chris phelps

A écouter Sarah Jaffe, on a l’impression que toute la misère du monde s’est abattue sur la jeune Texane. Les histoires qu’elle raconte, elle les a vécues, c’est certain. A la regarder sur scène, on a l’impression qu’elle pourrait éclater en sanglots à tout moment. Oui, elle est à la limite de la retenue Sarah. On a envie de la réconforter et de lui dire que tout ira bien. Mais nous écoutera t-elle ? Elle ne nous regarde pas en tout cas. Et jamais un regard vide ne m’aura transmis autant d’émotions. Elle ouvre à peine la bouche quand elle chante Sarah. Mais le son qui en sort et la simplicité de ses paroles me donnent plus de frissons que n’importe quelle envolée lyrique. Sarah, quand je l’écoute dans un bus, j’ai l’impression d’être dans un film qui retrace ma vie au ralenti.

Bonus Pré St-Valentin : Daytrotter nous offre 4 titres sur leur site, Clementine, Vulnerable et Two Intangibles Can’t Be Had de son premier album Suburban Nature et un nouvel EP, A Sucker for your Marketing.