Holy Fuck ou les effrontés tapageurs, en concert à la Flèche d’Or le 22 novembre

WTF, ou What The Fuck en VO dans le texte (Quoi, mais êtes vous un vrai geek ou ne l’êtes vous pas ?). Holy Fuck , c’est donc tout d’abord une charmante interjection anglophone à base de Putain / bordel (ou autre combinaison approchante) dans sa version francisée. “Holy Fuck  mais que ce son est bon !”, ce fut également ma première pensée à l’écoute de certains titres des titres de ce groupe de post-rock canadien, groupe par ailleurs assez rare en France qu’on aura pourtant la chance de pouvoir voir le Lundi 22 Novembre à la Flèche d’Or. A Geekdemusique.com, en tout cas, on y sera.

Ceci est bien un chat communiste, non vous ne rêvez pas

Dignes petits frères des Fuck Buttons ou autres Animal Collective, les Holy Fuck assument une musique plus carrée que leur prédescesseurs, avec plus d’influences kraut rock et un peu moins de nappes drones expérimentales. Ce parti pris peut expliquer en partie le résultat final : Imaginez une Electronica brute de décoffrage qui se serait prise des batteries rock obstinées sous forme de décharge électrique en voulant faire joujou les mains dans la prise. Dit comme ça, c’est conceptuel je vous l’accorde, et c’est pour ça qu’une écoute vaudra tous les blablas du monde : rythmé, tapageur et explosif à l’image de Stilettos (titre proposé à l’écoute), de sa section basse/rythmique obstinée comme un danseur de claquettes sous Red Bull et de son développement noisy qui monte progressivement en intensité avant de s’achever dans un véritable déluge sonique. Un titre qui dégage une énergie folle et qui mobilise l’envie de bouger ses pieds, sa tête et pour finir de sauter partout.

Si comme moi vous aimez beaucoup Holy Fuck, ouvrez grands les oreilles (enfin, les yeux) : fait assez rare pour être signalé, les canadiens débarquent en France le Lundi 22 Novembre à la Flèche d’Or, avec des places pas trop chères à 10€ (plus frais de loc’). Or un bon groupe, une bonne salle, des tarifs abordables je vous le donne en mille, ça fait un évènement GeekDeMusique. Donc si ça vous botte, réservez votre place (Digitick) et rejoignez-nous là bas (évènement Facebook), car c’est un concert qui devrait envoyer du gros son !

Une réflexion au sujet de « Holy Fuck ou les effrontés tapageurs, en concert à la Flèche d’Or le 22 novembre »

  1. Ping : Un trip chamanique geek, électronique et survolté – retour sur le concert de Holy Fuck à la Flèche d’Or : écoutez ce splendide morceau sur Geek de Musique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *