Judas Priest, Johnny Be Good (un classique revisité en version heavy!)

Le cuir, les grosses motos, le son gras, la reverb sur la batterie, les solos vertigineux, les jeux de voix étendus sur trois octaves… Toute la virtuosité, le kitsh et la caricature de ce groupe fondateur du heavy metal font de cette reprise une hymne pour camionneurs tatoués!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *