Archives par étiquette : dead can dance

Will Sean John, insomnia (vive les délires sectaires!)

insomnia

Will S. John nous sert ici un ovni musical. Il m’évoque à vrai dire plus un rituel dogmatico-sectaire qu’un tube de la star ac’. Le style est proche d’Empyrium, Arcana voire même Dead Can Dance parfois… On y trouve même un extrait de la « Légende des siècles » de Victor Hugo. Tordu mais envoutant!

AGF, Bloody War (c’est charmant…)

agf-bloody-war

Drôle de mélange chez ce groupe parisien. On y trouve une influence incontestable et caricaturale des Sisters of Mercy dans la voix, du Cure dans la batterie et du Dead Can Dance dans les envolées lyriques. Par intermittence, des guitares tranchantes viennent nous tirer de la torpeur appaisante dans laquelle nous plonge ces musiciens…prometteurs (bien sûr)!

Imperia, The Lotus Eaters (Dead Can Dance chez les métalleux nordiques!)

Cette reprise particulièrement réussie marque l’avènement, il y a quatre ans de cela, d’Imperia, groupe de metal gothique/symphonique norvégien. Le chant, mené par une ancienne de Trails of Tears, sied à merveille à cette ambiance moins tribale et plus tranchante que l’original.

Bauhaus, Severance (redécouvrez cet incontournable de Dead Can Dance!)

L’ambiance est encore plus folle que dans l’originale, quoique moins religieuse. Cette version est aussi plus planante que spirituelle. La voix nazillarde de Peter Murphy dérangera sans doute les habitués du timbre chaud, rocailleux et appaisant de Brendan Perry tel qu’il est gravé sur l’album hypnotisant « The Serpent’s Egg ».