Archives par étiquette : douceur

Beach House, douceur et classe

Beach House est un duo surprenant. En seulement quatre ans et 3 albums, ils sont parvenus à devenir un groupe incontournable de la scène indépendante. Originaire de Baltimore, cette formation franco-américaine est souvent citée dans les 10 meilleurs albums de 2010.

Le nom de leur dernier effort, « Teen Dream », détaille parfaitement le son cotonneux et rêveur d’un groupe qui se veut hors du temps. Des rythmes lents, des échos chaleureux, on peut sentir à chaque instant l’instrumentalisation millimétrée de cet album concept. « Zebra », la première chanson de l’album, est une superbe ouverture. La voix et la guitare se suivent pour finir dans une parfaite orchestration du refrain. « Walk in the park » met en valeur le timbre exceptionnel de cette chanteuse qui rappelle parfois celle de Katie Sketch, la vocaliste de The Organ. Ce n’est pas pour rien d’ailleurs que l’orgue se fait entendre sur la majorité des chansons. L’album se tient très bien dans son ensemble avec peu de chansons médiocres. La perle de ces dix titres se nomme « Real Love ». C’est une ballade sentimentale au piano littéralement transpercée par la voix de Victoria Legrand. Un chef d’œuvre

Pink Floyd – Wearing The Inside Out

Les membres de Pink Floyd, assis et nous tournant le dos

Les membres de Pink Floyd, assis et nous tournant le dos

Ce matin laissons la glose où elle est et contentons nous de jubiler par le truchement de nos oreilles ébahies au son merveilleux de certains des plus grands artistes. En particulier Pink Floyd, dans la discographie duquel je suis allé vous pêcher un petit Wearing The Inside Out (1994) pour un vendredi tout en douceur bercé au son de la voix de Richard Wright, ce qui est rare sur les morceaux de Pink Floyd. Ca n’était d’ailleurs pas arrivé depuis Dark Side Of The Moon !

José James – Desire

[audio:http://www.geekdemusique.com/wp-content/uploads/2008/12/jose_james-desire.mp3]
José James (The Dreamer)

José James (The Dreamer)

José James est un artiste de Jazz imprégné de Hip-Hop signé sur le label de Gilles Peterson : Brownswood. Un grand merci à Quentin sur SoundNation pour m’avoir fait découvrir ce morceau.