Archives par étiquette : joy division

White Lies, Unfinished business (j’espère bien…)

whitelies

White Lies en Islande

Bon ok on en a parlé il n’y a pas si longtemps, mais ce groupe brasse tellement de styles mythiques que je ne résiste pas à l’idée de vous en refaire partager un échantillon qui bien que directement inspiré d’Editors n’en demeure pas moins subtilement réagencé à leur propre sauce. En un mot: que du bonheur! et du vrai, du bon, de celui qui flirte avec le cold, le dark et le goth…encore!!

White Lies – Fifty on Our Foreheads

[audio:http://www.geekdemusique.com/wp-content/uploads/2009/02/white-lies-04-fifty-on-our-foreheads.mp3]

White Lies, en concert.

White Lies, en concert.

Whites Lies font résonner en vous les echos de Joy Division, Sisters Of Mercy, The Chameleons, de The Editors et d’Interpol tout à la fois ! Le groupe s’est formé en 2007 en Angleterre et To Lose My Life… sorti en 2009 est leur premier album. To Lose My Life…connait un immense succès en Angleterre où il tape la 1ere palce des charts d’album. Fifty On Our Foreheads est un très bon échantillon de l’album.  Je n’aurais qu’un seul conseil : si vous aimez un seul des groupes cités ci dessus, foncez !

Da Fresh – Fuckin’ Track (extended mix)

[audio:http://www.geekdemusique.com/wp-content/uploads/2009/01/ibuu.mp3]
da-fresh

Fuckin’ Track est un poids lourd de la scène électro / house française. Un morceau brut et rêveur, violent et subtil. Son maître, Da Fresh est un français né en 1977 (si mes calculs sont bons) inspiré aussi bien d’un côté par The Cure et Joy Division que de l’autre par Portishead, The Chemical Brothers, Laurent Garnier ou Daft Punk. French touch rules !

Theater Of Tragedy, Decades (Joy Division cover)

En seulement deux albums, Joy Division a exercé une influence cruciale sur plusieurs mouvements musicaux au nombre desquels compte bien évidemment le metal gothique. Il n’est donc pas étonnant que Theater of Tragedy, fleuron de la scène norvégienne, ait choisi de leur rendre hommage en se réappropriant ce morceau qui nous est cher. Le clavier y est plus libre, les guitares y sont saturées et le chant, sans pour autant être faux, semble se promener allègrement autours des notes-caractéristique même de Ian Curtis. Agréable.

Nine Inch Nails, Dead Souls (Joy Division encore et toujours repris…)

Trent Reznor a eu la délicate attention pour nous autres auditeurs névrosés de rejouer en live sa fameuse reprise de Dead Souls de Joy Division. Bien sûr, pour l’avoir vu l’année dernière sur scène à Paris, je peux à regret vous affirmer que sa gestuelle n’est pas celle de notre bon vieux Ian Curtis. Qu’à cela ne tienne! c’est toujours un plaisir de se repasser ce morceau destiné à l’origine à la bande originale du film The Crow…tout un programme!

Therapy?, Isolation (Joy Division cover)

La finesse de ce groupe irlandais qui surfe sur un vague rock indé/metal sied à merveille au morceau linéaire et épurée qui orne l’album Closer de Joy Division. Une reprise amusante. À noter l’effet sur la voix lors des couplet pour retranscrire un peu du chant si particulier d feu Ian Curtis.

Joy Division, Decades (remastered 2007 version)

Comment ne pas connaître ce morceau fascinant, écarté pourtant de trop nombreuses compil sur l’histoire de ce groupe mythique? Decades est le dernier morceau du dernier album de joy division. C’est à dire avant que le groupe ne devienne New Order, révolutionne la pop et oublie le suicide de son chanteur Ian Curtis, récemment mis à l’écran par anton corbjin dans son sublime « control ».