Archives par étiquette : lidwine

Girls music Rocks ! – retour concert Ocean Music

Lidwine

Lidwine, Julie Peel, Helluvah à l'international - crédits photo : @micky ... lecargo.org

C’est tout de même quelque chose d’étrange la musique. On en perd la notion du pourquoi et du comment pour se précipiter dans ce que l’on ressent. Je vais tout de même tenter de vous faire un compte rendu de ce concert avec un maximum de détails.

Pour ceux qui débarquent … Vous aviez été invités, il y a quelques jours, à me rejoindre ainsi que d’autres membres de l’équipe au concert organisé par le label Ocean Music à l’International.

Nous nous y sommes donc rendus en petite troupe. Mon coup de coeur personnel est Lidwine dont vous trouverez animosity (de son tout premier EP : Lw ) à l’écoute. Lidwine est une chanteuse dans la lignée de Björk et du groupe fever ray. Poussant toujours plus loin dans le détail, l’originalité et le coté geek d’instruments de musiques farfelus. Sur scène, elle était accompagnée de Jeremy Poirier-Quinot qui l’accompagnait entre autres au piano, à la flûte traversière, au mélodica, avec des cloches, et l’accompagne au chant pour les choeurs.
Quant à Lidwine, elle nous surprend d’autant plus avec des instruments qui paraissent sortis de greniers et de foires exotiques tels qu’un harmonuim indien, un taishogoto, une harpe, une autoharpe (sorte de cythare au son métalique). Outre son extrême dextérité à manier voire jongler entre ses différents instruments, Lidwine nous comble d’une voix claire qui comme celle des chanteuses scandinaves, nous laisse perplexe… voix naïve ou voix désabusée ? Si Lidwine ne fait que commencer sa carrière musicale, ne vous attendez pas pour autant à une prestation instable, bancale. Dans sa manière de jouer et de chanter, on peut sentir l’exigence qu’elle a pour elle même et pour sa musique. Elle nous confie d’ailleurs qu’elle a  » joué 20 ans dans sa chambre avant de se décider à en sortir ».

Au début de la soirée, nous avons eu l’occasion d’écouter Julie Peel et en fin de soirée Helluvah.

Julie Peel - geek de musique - Oliver Peel

Une fille, une guitare, un harmonica... Julie Peel ! crédits photo : Oliver Peel

Julie Peel n’a certainement pas fait son meilleur concert mais cela en reste très agréable à écouter.
Ses chansons, si elles n’ont pas la prétention de révolutionner le monde musical, ont toujours des textes touchants et sensés.
Musique calme et voix calme… le couple parfait pour passer une bonne soirée à discuter entre potes et à rêver.
A la Facebook… je dirai : « thumb up… i like ! »

Helluvah a un style un peu plus agressif que les deux artistes précédentes. Alors forcément, c’est agréable, ça réveille au moment où le sommeil commençait à nous atteindre sérieusement. Le rock un peu bougeant… pour ma part, c’est ce que je recherche en général dans un concert.
J’ai tout de même regretté qu’elle n’ait pas un batteur plus charismatique.

Helluvah - geek de musique - oliver peel

le rock... on a ça dans le sang ou on l'a pas... Helluvah l'a !

Même si c’est déjà bien sympa qu’elle ne soit pas toute seule sur scène.
Pour ceux qui se le demandent, Helluvah, c’est de l’argo américain et ça veut dire « Hell of a night » ou en français « P***ain de soirée » !

Pour conclure, j’aimerai remercier le label Ocean Music pour cette occasion de découvrir leurs artistes. Artistes à qui nous souhaitons de très belles carrières. Egalement, nous vous souhaitons, où que vous soyez en Eurasie, en Amérique ou en Afrique ( et oui, nous avons des lecteurs partout !), que vous ayez l’occasion d’assister aux concerts de ces dames ! Si jamais je croise une vidéo de ce concert, je vous la transmettrai ici !

Pour ceux qui étaient là, à bientôt, et aux autres… à bientôt aussi.

J’espère que ce nouveau format vous plaira ainsi que la possibilité de venir à des concerts avec Geek de Musique.
Le prochain événement sera à la Flèche d’Or pour un concert avec Holy Fuck. Je ne vous en dis pas plus, je laisse ça à Dazed. Toute nouvelle rédactrice que nous accueillons !! =D