Archives par étiquette : spleen

The Cure – Charlotte Sometimes (Live at Zenith, Paris – Le morceau le plus triste au monde)

Robert Smith

Robert Smith

C’est une guerre de religion, certains préfèrent la version album, personnellement je choisis sans hésiter cette version live de Charlotte Sometimes ! Les Cure, sous la direction de l’excellent Robert Smith frappent un grand coup au moral. Charlotte Sometimes dans ce live est pour moi le morceau le plus déprimé du monde. Et pour vous, c’est quel morceau ?

Bang Gang – Ghosts From The Past & Every Time I Look In Your Eyes

[audio:http://www.geekdemusique.com/wp-content/uploads/2008/12/06-bang_gang-every_time_i_look_in_your_eyes.mp3]
Bang Gang

Bang Gang alias Barði Jóhannsson

Bang Gang (ne pas confondre avec Gang Bang, ça peut surprendre) est un groupe de musique islandais formé il y a une quinzaine d’années qui produit une musique fort sympathique  flirtant avec le trip hop et l’electro. Ghost From The Past est le morceau portant le titre de l’album, ballade qui progresse vers un élan de révolte mêlée de déprime. Every Time I Look In Your Eyes est un petit morceau de spleen légerement planant qui me fait un peu penser aux Smashing Pumpkins en plus electro, plus moderne, plus dentifrice.

Depeche Mode – When The Body Speaks

Depeche Mode pendant la production d'Exciter: Dave Gahan (debout), Andrew Fletcher (gauche) and Martin Gore.

Depeche Mode pendant la production d'Exciter: Dave Gahan (debout), Andrew Fletcher (gauche) et Martin Gore.

Dans la nouvelle série « les morceaux qui me font le plus spleener », voici le premier: When the Body Speaks, de Depeche Mode. Avec ce morceau léger et planant, c’est un spleen rêveur, doux-amer, où l’on finit par se dire que c’est pas grave et que ça va s’arranger, que tout n’est pas si terrible. Je m’emporte 😉

Superbe morceau !

Christophe – Daisy

[audio: http://www.geekdemusique.com/wp-content/uploads/2008/12/christophe-daisy.mp3]


Planant, triste, un bien beau morceau de musique de christophe et Jean-Michel Jarre (JMJ pour les intimes). Je l’ai redécouvert ravi il y a peu.