Archives par étiquette : tribute

Smashing Pumpkins, Never let me down again (quand les Smahing reprennent Depeche Mode!)

smashing pumpkins geek de musique

Billy Corgan de sa voix inimitable se glisse le temps de quatre petites minutes dans la peau de Dave Gahan. Pour notre plus grand plaisir, il revisite le morceau incroyable par lequel débute l’album « Music For The Masses ».
Par ailleurs, Smashing Pumpkin nous sert certainement le plus étrange de leurs clips… A vous d’en juger !

Anathema, Better Off Dead (Bad Religion cover; en attendant un nouvel album après Hindsight!)

anathema-3

C’est vrai, on vous avait plus habitué à des reprises Punk de morceaux calmes et poétiques. Ici c’est l’inverse. Les frérôs d’Anathema nous régalent dans leur première compil « resonance » de cette version du célèbre « Better Off Dead » de Bad Religion, groupe culte de punk ricain. C’est calme, c’est lent, à vrai dire c’est beaucoup de choses mais plus vraiment du punk!

Me First and The Gimme Gimmes, I Believe I Can Fly (Vous n’aimez pas R. Kelly? faites vous plaisir alors!!!)

Me first and the gimme gimmes est un groupe de punk hilarant qui compte notamment en son sein Fat Mike de NOFX et Chris Shiflett des Foo fighters. Parmi les très nombreuses reprises cultes qu’ils sont déjà à leur actif, nous voulions vous faire découvrir celle-ci, « I believe I can fly » qui a dû pousser R Kelly a suicide!

Graveworm, Fear of the Dark (Iron Maiden cover)

Graveworm transforme ce tube du metal anglais qu’il serait indécent de vous présenter en un monument épique, dramatique et fascinant! Ceux qui connaissent déjà Graveworm devinent dors et déjà que les voix black et death sont de rigueur, n’en déplaise à Bruce Dickinson…ÉNORME!!!

Charles Trenet, Le temps des cerises (Bertrand Cantat n’est pas seul à s’intéresser à cette belle chanson!)

Cette belle chanson écrite par Jean-Baptiste Clément est mise en musique par Antoine Renard en 1866. Elle a été remise au goût du jour par Noir Désir en Novembre dernier de façon un peu plus énergique (et réussie!), cette interprétation reste toujours plaisante.

Apoptygma Berzerk, Fade to Black (Metallica on the dancefloor!)

Admettons le, il n’est pas évident de reconnaître d’emblée ce monument de Metallica. Si les guitares de hetfield et Hammett vous manquent trop, dites vous que ce n’est là que l’occasion de passer de la musique virile en boîte de nuit, rien de plus!

Theater Of Tragedy, Decades (Joy Division cover)

En seulement deux albums, Joy Division a exercé une influence cruciale sur plusieurs mouvements musicaux au nombre desquels compte bien évidemment le metal gothique. Il n’est donc pas étonnant que Theater of Tragedy, fleuron de la scène norvégienne, ait choisi de leur rendre hommage en se réappropriant ce morceau qui nous est cher. Le clavier y est plus libre, les guitares y sont saturées et le chant, sans pour autant être faux, semble se promener allègrement autours des notes-caractéristique même de Ian Curtis. Agréable.

Judas Priest, Johnny Be Good (un classique revisité en version heavy!)

Le cuir, les grosses motos, le son gras, la reverb sur la batterie, les solos vertigineux, les jeux de voix étendus sur trois octaves… Toute la virtuosité, le kitsh et la caricature de ce groupe fondateur du heavy metal font de cette reprise une hymne pour camionneurs tatoués!