Archives par étiquette : US

Vesuvius – Sufjan Stevens : éruption expérimentale de sons improbables

Vesuvius – Sufjan Stevens

Prenez votre casque audio, lancez la chanson avec un volume bien supérieur à la moyenne et fermez les yeux. Tututut, j’ai dit, fermez les yeux.

de David Drandrako, Beacon Theater, New York, 11/2010

Oui, vous venez bien de passer 5 minutes 26 dans le paradis d’une planète qui n’existe pas encore. Vous êtes passé à côté et ne comprenez pas pourquoi j’ai choisi un extrait du nouvel album controversé de Sufjan Stevens comme premier post sur Geek de Musique? Remontez encore le son d’un cran et recommencez l’expérience jusqu’à ce que vous compreniez. L’album demande en effet une période d’ajustement, en particulier pour les fans habitués au son du banjo et à la poésie lyrique – quasi religieuse – qui ont fait connaître l’artiste. Une fois les oreilles ajustées, c’est du côté des albums de la décennie que l’on peut ranger – à mes yeux – The Age of Adz.

Astronautalis complote pour le bonheur de nos oreilles

Un petit blond décalé sortant de lunivers Rap

Un petit blond décalé sortant de l'univers Rap

Récemment, ayant assisté au concert parisien de Tegan & Sara, j’ai découvert un artiste hors du commun : Astronautalis. En effet, il y avait du rap en première partie ! Astronautalis est originaire de Seattle aux USA et propose du rap de haut niveau. Two Years Before The Mast est un bon exemple de son talent. D’influences diverses, le titre forme un rap transcendé ! Ce mélange de styles redonne ses lettres de noblesses au genre.

Je vous offre à l’écoute également Mr.Blessington’s Imperialist Plot. Contrairement à la plus part des rap, Astronautalis n’hésite pas à alterner des parties finement chantées et « rapées ». Je vous invite à vous intéresser à cet Ovni qui mérite bien une recherche approfondie de ses productions ! Eminem est ramené au rang des petits joueurs.

Agalloch, Not unlike the waves

agalloch2005

Vous avez dix minutes? Ecoutez ce morceau d’agalloch et vous comprendrez que le black atmoshpérique n’est pas un style mort. Il respire encore. Quelque part dans le trou du cul de l’amérique certes…mais l’isolement ou plutôt la méditation, sied bien à son emprise. Epique, carnassier, lancinant et folklorique, Not unlike the waves est un voyage dont on ne sort pas indemme!

NAS – Affirmative Action (et la reprise de NTM)

N.A.S.

N.A.S.

N.A.S., alias Nasir bin Olu Dara Jones, Nasty Nas, Nastradamus et anciennement Nas Escobar est un rappeur américain né en 1973 dans le Queens à New York. Si vous désirez en savoir plus sur sa vie je vous invite à visiter la page Wikipedia de NAS. Pour me faire pardonner de ces longues semaines d’absence je vous propose d’écouter un peu de rap East Coast (ok ça ne fera pas plaisir à tout le monde 😉  avec le morceau Affirmative Action de NAS sorti sur son album It Was Written en 1996.

A noter : une reprise bien connue de NTM dans Paris Sous les Bombes, à l’écoute ci dessus.

Kings Of Leon – Sex On Fire

Kings Of Leon

Kings Of Leon

Kings of Leon est un groupe de rock américain formé en 2000 qui a gagné sa notoriété en 2003 en accompagnant de grands groupes tels que U2 ou The Strokes dans leurs tournées. Leur 4e album Only by the night, sorti en septembre 2008, leur a valu deux Brit Awards (groupe et album international) et un Grammy Awards. Sex On Fire est un bon échantillon de leur style, peu original mais très bien ficelé.

Ahmad Jamal – I Love Music (moi aussi !)

Ahmad Jamal, prestidigitateur des claviers

Ahmad Jamal, prestidigitateur des claviers

Ahmad Jamal, alias Frederick Russell Jones, est un artiste de jazz né en 1930 aux USA. J’ai découvert sur wikipedia qu’il était surnommée notamment « L’architecte », « Le prophète », « Ahmad le magnifique », « Le prestidigitateur du piano », « Le maître », « Le monstre aux deux mains droites » etc. Notons qu’Ahmad Jamal a fortement influencé Miles Davis qui dira: « J’avais été séduit par la façon de jouer et les concepts musicaux d’Ahmad Jamal, que ma sœur Dorothy m’avait fait connaître en 1953. Elle m’avait téléphoné d’une cabine de Chicago et m’avait dit : « Junior… Je suis en train d’écouter un pianiste qui s’appelle Ahmad Jamal et je crois que tu l’aimerais. » J’étais allé l’entendre une fois que je passais par là et sa conception de l’espace, la légèreté de son toucher, sa retenue, sa façon de phraser notes, accords et traits, m’en avaient mis plein la vue. De plus, j’aimais les thèmes qu’il jouait […] mais aussi ses compositions originales. J’aimais son lyrisme au piano, sa façon de jouer, l’espace qu’il utilisait pour le voicing d’ensemble de ses groupes  » (voir la fiche d’Ahmad Jamal sur Wikipedia).

I Love Music est une perle de piano jazz dans laquelle Ahmad Jamal, en harmonie complète avec lui même et le monde, nous irradie de son amour pour la musique.

Kenna – Say Goodbye To Love

Kenna - Say Goodbye To Love

Kenna - Say Goodbye To Love

Kenna Zemedkun est un musicien américain d’origine éthiopienne. Make Sure They See My Face (2007) est son deuxième album. Il héberge le morceau Say Goodbye To Love qui a été co-produit par Chad Hugo, membre des Neptunes (N.E.R.D.) et co-fondateur du label Star Trak. Say Goodbye To Love est un morceau dancefloor d’excellente facture découvert lors d’un déménagement. Comme quoi ça vaut le coup d’aider les amis à déménager!