Vesuvius – Sufjan Stevens : éruption expérimentale de sons improbables

Vesuvius – Sufjan Stevens

Prenez votre casque audio, lancez la chanson avec un volume bien supérieur à la moyenne et fermez les yeux. Tututut, j’ai dit, fermez les yeux.

de David Drandrako, Beacon Theater, New York, 11/2010

Oui, vous venez bien de passer 5 minutes 26 dans le paradis d’une planète qui n’existe pas encore. Vous êtes passé à côté et ne comprenez pas pourquoi j’ai choisi un extrait du nouvel album controversé de Sufjan Stevens comme premier post sur Geek de Musique? Remontez encore le son d’un cran et recommencez l’expérience jusqu’à ce que vous compreniez. L’album demande en effet une période d’ajustement, en particulier pour les fans habitués au son du banjo et à la poésie lyrique – quasi religieuse – qui ont fait connaître l’artiste. Une fois les oreilles ajustées, c’est du côté des albums de la décennie que l’on peut ranger – à mes yeux – The Age of Adz.

2 réflexions sur « Vesuvius – Sufjan Stevens : éruption expérimentale de sons improbables »

  1. Artakis

    Personnellement, mes oreilles se sont ajustées dès la première note ! Très beau voyage ! Merci Gleek ! Beau premier billet !

  2. Ping : Tweets that mention Vesuvius – Sufjan Stevens : éruption expérimentale de sons improbables : écoutez ce splendide morceau sur Geek de Musique -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *