Warpaint – Les filles s’en vont en guerre

Sur le front à la population sans cesse renouvelée des groupes de pop rock indé branchés du moment, les filles tiennent une place de choix, en première ligne au champ d’honneur, les guitares et autres instruments fièrement levés, prêts à en découdre. Ce ne sont pas des exemples comme Au revoir Simone, CSS ou autre Zola Jesus qui vont nous dire le contraire.

Mais Warpaint n’est pas n’importe quel combat. Celui-là fleure bon le Far West d’un rêve californien, celui de quatre américaines portées par Los Angeles dans une alchimie musicale aérienne à la fois rock, vocale et mélancolique. Un groupe féminin sans être trop ostentivement féministe, un groupe classe mais sexy, aux inspirations à la fois folk et new-wave qui taquinent même parfois allègrement le psychédélisme à la Pink Floyd.

Peut-être que finalement, brûler ses soutiens-gorges comme en 1968 serait aujourd’hui inutile voire même carrément old-school, et que le must du moment serait de s’en aller courir dans les hautes plaines sans oublier son maquillage, y avoir un rêve initiatique ou deux, puis s’en revenir des lignes de guitare plein la tête, fonder son propre all-girls rock band.

2 réflexions au sujet de « Warpaint – Les filles s’en vont en guerre »

  1. Mu

    Elles sont excellentes.
    Je les ai découvertes dans une émission sur Arte cet été, dans les soirée Summer Girls. J’aime beaucoup.
    Merci de partager ce morceau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *